Mohamed seni gueyeEn prélude à la commémoration de la célébration de la 22ème édition de la descente spirituelle de Mohamed Gueye Séni, communément appelé par ses proches et parents ‘‘Sangabi’’, et considéré comme le ‘’khalife de Dieu sur terre’’, les organisateurs ont convié la presse pour s’entretenir de la dimension de l’homme, de son œuvre et de sa vie. L’on pourrait retenir simplement que ‘’Sangabi’’ était un apôtre de Dieu qui aimait l’enseignement théologique et faire suivre les recommandations divines. Comme chaque année, la place Bayé d’Ouakam va refuser du monde le 25 mars prochain, date coïncidant avec la célébration de la 22ème édition de la descente spirituelle de ‘’l’homme de Dieu’’ Sangabi. Cheikh Tidiane Gueye, fils du saint homme, et chargé de la communication de la communauté musulmane Nabi-Allah, invite la oummah islamique à cette importante activité et déclare : « cet anniversaire se déroulera dans la pure charia islamique et des recommandations du prophète Mohamed (Psl), sous l’égide de son fils aîné et non moins khalife, Mohamed Nabi Gueye. C’est ainsi que la commémoration qui coïncide avec le quatrième anniversaire de la disparition de Mohamed Séni Gueye, va débuter avec la lecture du saint Coran dans toutes les mosquées de Ouakam et des environs, y compris la Mosquée de la Divinité édifiée par le fondateur de la communauté Nabi-Allah ». Elle se terminera dans l’après-midi, à la place de Bayé située au cœur de Ouakam, par des témoignages et des causeries sur la vie et l’œuvre de ce guide spirituel multidimensionnel. « Ce moment sera sans nul doute une occasion pour le khalife de Mohamed Séni Guèye et les compagnons de ‘Sangabi de perpétuer la mission de son défunt père qui a consisté à ressusciter ‘’le khalife de Dieu’’ sur terre et revivifier la foi de nombreux croyants venus s’abreuver aux sources intarissables de l’islam originel, dénué de toutes fioritures mondaines, un islam tel qu’il fût pratiqué du temps du prophète Mohamed (Psl) », explique le porte-parole du khalife. Mohamed séni Gueye aimait dire de son vivant : « Le Seigneur m’a vivement recommandé la construction d’une mosquée conformément à la révélation qui m’a été faite avec force détails. Quand l’heure de son édification sonnera, si je suis encore en vie par la grâce de Dieu, je m’investirai entièrement pour la réalisation de ce rêve. Par contre, si je ne suis plus de ce monde, retenez que c’est un ordre divin et attelez-vous à l’exécution de cette tâche cardinale ». Pour rappel, c’est le 12 mars 2007 que Mohamed Séni Gueye fut rappelé à Dieu à Casablanca au Maroc. Il a laissé derrière lui une communauté religieuse meurtrie par cette séparation brutale, mais qui est restée stoïque dans la douleur. C’est cet homme qui sera ressuscité par ses fervents talibés et adeptes le samedi 25 mars 2017.

Youssouf NDIONGUE et Mohamed WAGUE : La Rdcation SENTV.info

Partenaires

Publicité

Facebook