CEFALe rapport de l’ « étude sur le système de rémunération au sein de l’administration sénégalaise » en date de décembre 2015 qui vient d’être rendu public expose les disparités, pour ne pas dire les énormes incongruités, au niveau des salaires des agents de l’Etat.

AbdoulayddialloLe climat est plus que délétère au ministère des Finances et du Budget. Sur place, rapporte le quotidien L'AS, certains travailleurs sont dans tous leurs états. Renseignements pris, ils sont privés de salaire du mois d'avril sur instruction du nouveau ministre, Abdoulaye Daouda Diallo, qui a donné des instructions très fermes aux banques.

DEVISSEPeine un mois après l’élection présidentielle, une rocambolesque affaire qui a eu pour cadre l’Aéroport International Blaise Diagne, remonte à la surface. Il s’agit de la saisie d’une importante somme d’argent sur un ressortissant guinéen, dès l’entame de la campagne électorale.

banque 681x332Libération révélait que Babacar Ndiaye (chef de l’agence Banque islamique des Almadies), Algassoum Ndiaye (chef de l’agence Banque islamique de Pikine), Amadou Moctar Fall (chef de l’agence Uba Port) et Ababacar Thiam, chargé de clientèle au niveau de l’agence Uba du Port sont écroués, en même temps que plus hommes d’affaires et des cambistes, dans une affaire rocambolesque de virements frauduleux sur l’axe Abidjan-Dakar. Les banques ont, à la suite de nos révélations, sorti des “précisions” pour se couvrir et couvrir leurs agents incriminés. Libération révèle des enregistrements audios explosifs, versés au dossier ainsi que des dépositions qui fragilisent la ligne de défense des banques, notamment Uba et Banque islamique.

FinaccedoAprès deux années de négociations, les Chefs d'État et de Gouvernement de l’Union africaine ont signé l’accord cadre portant création la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) à l’occasion du Sommet extraordinaire prévu le 21 Mars 2018, à Kigali au Rwanda.

ecobanksnA en croire Libération, Ecobank a été victime de redoutables faussaires. Ces derniers ont usé de faux ordres de virements pour pomper 323 millions de francs Cfa des caisses.

Service Clientèle

Publicité

Facebook