YAOU S 1Le groupe Yavuz Selim tient depuis hier, la 2ème édition du Salon international de l'orientation scolaire et professionnelle 2017. Une occasion pour les élèves et les parents d'avoir les meilleures opportunités de formation en enseignement supérieur qui s'offrent à eux. Visiblement la période de crise semble bien loin. La crise occasionnée par la décision de l'Etat du Sénégal de transférer la gestion des écoles Yavuz Selim à la Fondation Maarif est vraisemblablement derrière l'administration de l'école. La direction du groupe poursuit sereinement ses activités académiques, en atteste l'ouverture hier, du 2ème Salon international de l'orientation scolaire et professionnelle 2017 dans l'enceinte du collège Bosphore.

Dès les premières heures de la matinée, les élèves du groupe Yavuz Selim et d'autres élèves, venus des autres écoles de Dakar, en compagnie de leurs parents, ont pris d'assaut le collège. Tous voulaient des informations sur les opportunités de formation qui s'offrent à eux.

A l'intérieur du collège, des stands sont dressés au nom de British Council, Eticca Dakar, University of Brawijaya d'Indonesia, l'université privée de Marrakech, Montpellier Business school, Cesag, au total c'est une quarantaine d'universités et d'écoles de formation nationales et étrangères qui ont répondu à l'invitation du groupe Yavuz Selim.

Dans une ambiance bon enfant, les représentants des différentes universités présentent à l'aide de flyers, de documents et de livrets, les curricula et les différentes filières des universités sous le regard attentif des élèves et de certains parents.

Pour le président du Conseil d'administration, Madiambal Diagne, ce salon est intéressant dans la mesure où il permet aux élèves et à leurs parents d'avoir les meilleures opportunités de formation en enseignement supérieur.

Le directeur adjoint, pour sa part, considère que ce salon est une plateforme d'échanges, d'informations créée uniquement dans le but d'offrir aux élèves de Yavuz Selim et d'autres établissements l'accès à un enseignement supérieur de qualité. Ce d'autant plus que Yavuz Selim est une école toujours en quête d'excellence, renchérit le Pca.

Pour Mamadou Gningue, président de la Conférence des universités privées de l'enseignement supérieur du Sénégal, en organisant ce salon, Yavuz Selim participe à la formation du capital humain. Car «l'éducation et la formation sont le socle de tout développement socio-économique», note-il.

Le parrain du salon, qui a représenté le ministère de l'Enseignement supérieur et de recherche, s'est par ailleurs félicité du travail du groupe Yavuz Selim qui, selon lui, produit d'excellents étudiants.

«Des produits qui demain pourront intégrer nos universités et pourront faire des parcours scientifiques et participer à l'émergence de ce pays. C'est en cela que les écoles Yavuz Selim doivent être soutenues, maintenues parce que ce n'est pas facile d'installer dans ce pays une école qui produit chaque année les meilleurs résultats scolaires dans les cycles primaire et secondaire», indique-t-il.

Cette année, les organisateurs du salon ont sollicité plus d'écoles. Ils veulent dépasser les 5 mille visiteurs de l'année dernière. Ils espèrent avoir plus d'engouement pour l'édition de cette année vu le nombre important d'universités et d'écoles qui ont participé à ce salon.

 

SENTV.info Avec Seneplus.com

Partenaires

Publicité

Facebook