AgresserCe fut une explosion de joie ce jeudi 7 septembre, chez les populations riveraines du célèbre marché Syndicat de Pikine Icotaf, lorsque les hommes du commissaire de police de l’arrondissement de Pikine, Adramé Sarr,

ont coincé le recherché agresseur au couteau à cran d’arrêt ravageur, C. Sylva. Le gangster, dur à cuir et véritable armoire à glace, est présentement placé en garde-à-vue au commissariat.Ce fut une explosion de joie ce jeudi 7 septembre, chez les populations riveraines du célèbre marché Syndicat de Pikine Icotaf, lorsque les hommes du commissaire de police de l’arrondissement de Pikine, Adramé Sarr, ont coincé le recherché agresseur au couteau à cran d’arrêt ravageur, C. Sylva. Le gangster, dur à cuir et véritable armoire à glace, est présentement placé en garde-à-vue au commissariat.
 
double cran d’arrêt écroué
 
VOLS A MAIN ARMEE AU MARCHE SYNDICAT DE PIKINE: L’agresseur au redoutable couteau à double cran d’arrêt écroué
DERNIÈRES INFOS 9 septembre 2017 Aucun commentaire
Ce fut une explosion de joie ce jeudi 7 septembre, chez les populations riveraines du célèbre marché Syndicat de Pikine Icotaf, lorsque les hommes du commissaire de police de l’arrondissement de Pikine, Adramé Sarr, ont coincé le recherché agresseur au couteau à cran d’arrêt ravageur, C. Sylva. Le gangster, dur à cuir et véritable armoire à glace, est présentement placé en garde-à-vue au commissariat.
 
La police de Pikine a coffré le recherché caïd sanguinaire dénommé «la terreur» des habitants du département. C. Sylva, dur à cuir et véritable armoire à glace, est dépeint comme le plus redoutable des chefs de gang, qui opère parfois seul pendant les heures creuses de la nuit, aux abords du populaire marché Syndicat. Il est armé tout le temps d’un long couteau à double cran d’arrêt et l’utilise de sang froid contre ses proies récalcitrantes. Le brigand a attaqué un individu non encore identifié et lui a planté plusieurs coups de couteau sur différentes parties du corps, avant de se fondre dans l’obscurité. L’horrible scène d’agression s’est déroulée aux abords du marché Syndicat de Pikine, mercredi 6 septembre dernier, vers les coups de 03h du matin. Très mal en point, le bonhomme saignait abondamment, se tordait de douleurs atroces et peinait à se déplacer convenablement sur ses deux jambes. Il se trouvait dans un piteux état de santé, errait et sollicitait l’aide des rares passants dans le coin.

Partenaires

Publicité

Facebook