DadoudamineSENTV.info -(Dakar) Installée, ce lundi 27 janvier 2020, à Dakar, la Commission de la Carte Nationale de presse est tout simplement chargé d’appliquer les nouvelles dispositions du code, promet son président, Daouda Mine. 

« La mise en place de cette commission participe de l’assainissement de la presse. En effet, l’ancien code de la presse disait : « est journaliste celui qui est sorti d’une école de formation et qui tire l’essentiel de ses revenus dans ses fonctions de journaliste. Mais le deuxième alinéa de cet article posait problème car il disposait que même si on n’est pas sorti d’une école de formation, on peut acquérir la qualité de journaliste si on est formé dans une rédaction régulière. Il n’y avait pas de critère pour cette formation, et il n’y avait pas de diplôme requis, encore moins de commission de validation de l’expérience », a-t-il fait savoir, à l’issue de l’installation par le Ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop.

Il ajoute que « les nouvelles dispositions du code la presse ont corrigé tout cela. Désormais est considéré comme journaliste celui qui est sorti d’une école de formation et dont le travail consiste en la collecte, le traitement et la diffusion de l’information. Celui qui n’est pas sorti d’une école de formation, dois avoir la licence et une expérience de 2 ans dans la presse pour venir au niveau de la commission de validation de l’expérience. Celui qui ne remplit pas ces deux conditions, devra justifier d’une expérience de 10 pour pouvoir venir dans la commission de validation ». Ce qui fait dire à Daouda Mine que la commission qu’il dirige est tout simplement appelée à appliquer ces dispositions.
 
IGFM

Service Clientèle

Publicité

Facebook