Ousmane sonkoSonko est vraiment un adorable garçon. Le voilà qui traite les journalistes d’inféodés et prisonniers de l’argent… Bien sûr, on se calme. l’ex- ins’ des impôts avait fait une précision de taille .C’est à dire qu’il parle des journalistes investigateurs. Donc pas de tout le monde. Mais, en réalité, on peut juste dire que Ousmane, cette fois-ci, en jouant au rigoureux et intelligent garçon (Il l’est. Personne ne peut le contredire. Mon frère, un de ses condisciples à l’Université Gaston Berger, me l’a confirmé. On admire sa pertinence quand il évoque les sujets qu’il maitrise…). Sonko donc s’est gouré dans sa communication. Moi, personnellement, il fut la révélation politique d’un homme d’Etat qui pourrait assainir notre système plus que jamais pourri, Macky Sall ne me démentira pas… Une phrase n’a de sens que dans son contexte, oui, parce que Ousmane ne parle pas de tous les journalistes du Sénégal, si on peut même le constater car il a marché avec nous le 03 Mai dernier. Je l’ai soutenu hier jusque tard dans la nuit avant de me rendre compte que mon cher Ousmane a déconné. Il ne devait pas faire une généralisation qui me fait rejoindre Mame Gor Ngom de la Tribune. Car, l’investigation est faite par tous les journalistes. Même moi, le pauvre qui, après le soir, je rentre chez moi, en passant chez le gargotier du coin afin de prendre un bon plat de spaghettis accompagné de pomme de terre, brochettes, mayonnaise et un peu de piment et moutarde. Et je sais que ce corrompu gosse n’a pas les moyens qu’ont les inspecteurs des impôts. Nos richissimes administrateurs. On me dira qu’ils bénéficient des avantages de leur profession. C’est à dire fonds commun entre autres. Et pourtant ils font des redressements fiscaux qui leur font rentrer des millions… N’est-ce pas M. le ministre Amadou Ba ? Je plains les journalistes, on les accuse de tout. Ils sont tout le temps l’objet de débat alors que la plupart d’entre eux ne vivent pas dans le luxe. Qu’est-ce que les gens veulent à la limite, nous voir mourir dans la pauvreté hein Ousmane ??? On attend ton ouvrage pour l’exploiter, c’est aussi notre travail. Si j’étais à la place de Ousmane Sonko ou d’un inspecteur des impôts ou encore d’un simple employé de la Fonction publique avec moins de charge, bilahi walahi talahi Ousmane j’aurais « pondu » des ouvrages. Il faut comprendre mon cher, que nous faisons tous les jours notre boulot malgré les difficultés auxquelles nous sommes confrontées. Le journaliste est celui qui est capable de faire une synthèse d'un document ou des propos de plusieurs personnes. On comprend tes préoccupations mon cher. Présente tes excuses, c'est mieux.

Samba Diamanka La Redaction : SENTV.info

Service Clientèle

Service Commercial

Publicité

Facebook