jeanpauldiasmaciSENTV.info - Jean Paul Dias sort de ses gongs : «Si jamais aujourd’hui Me Abdoulaye Wade disparaissait, qui va décider des obsèques et tout ? ». Mais c’est Macky Sall ! Il est obligé de lui faire des funérailles nationales. À ce moment-là, on va dire à Karim :

‘Ne rentre pas au Sénégal’ ? Il faut faire attention de ne pas trop tirer sur la corde. » Dias ajoute : « Karim il est sénégalais et on doit le laisser rentrer chez lui sans discussion. Macky Sall doit laisser le gosse rentrer chez lui. C’est son jeune frère », a confié le père Dias à Sud FM. «Ce n’est pas une conférence nationale non plus. C’est pour cela que je mets en garde contre ce qu’on a vécu la dernière fois. C’est pas bon, ce n’est pas porteur si la date du 28 est maintenue, ce devrait être une cérémonie de lancement avec des partis désignés de la part de l’opposition et du pouvoir. Et ensuite, il y aurait des discussions en fonction des secteurs », dira-t-il. Et pour la personnalité neutre à désigner, Dias de porter son choix sur l’ancien ministre socialiste Famara Ibrahima Sagna.

Service Clientèle

Publicité

Facebook