wadekarimSENTV.info : Jusqu’ici, l'ancien ministre était un simple militant du PDS non investi d’une quelconque responsabilité - Il vient d’être catapulté n°3 du parti et est désormais entouré dans le nouvel organigramme, que de proches fidèles

Me Abdoulaye Wade n’a pas maintenu longtemps le suspense. Hier, il a dévoilé les contours du nouvel organigramme du Parti démocratique sénégalais (Pds) qui met son fils Karim Wade sur orbite, pour devenir le prochain patron du parti. Au total, le “Pape du Sopi’’ a nommé 63 personnes dont son fils Karim Wade. 

Jusqu’ici, Karim Wade était un simple militant du Pds non investi d’une quelconque responsabilité. Il vient d’être catapulté n°3 du Pds, en tant que secrétaire général national adjoint (Sgna) chargé de l’organisation, de la modernisation et de l’élaboration des stratégies politiques. Cerise sur le gâteau, il n’est entouré, dans le nouvel organigramme, que de responsables qui lui sont fidèles. C’est dans cette nouvelle configuration, qui ne fait plus l’ombre d’un doute sur les desseins de Me Abdoulaye Wade, que le parti libéral s’achemine vers son prochain Congrès qui pourrait le consacrer comme le prochain secrétaire général du Pds. 

En attendant, Karim Wade n’aura plus à se coltiner Oumar Sarr qui a été défenestré de son poste de n°2 du Parti démocratique sénégalais. Le désormais ex-coordonnateur et secrétaire général national adjoint (Sgna) a vu son poste lui filer entre les doigts, suite à la dissolution du Secrétariat national. Le maire de Dagana est entré en défiance de son Sg, en prenant part au dialogue national contre l’avis de Wade père ou fils, c’est selon. En fait, jeudi, Me Wade a procédé à des remaniements de l’organigramme de la formation libérale. A cet effet, il a supprimé le poste de coordonnateur pour nommer au total 11 Sgna. 


Selon le communiqué du Pds, Bara Gaye semble être l’actuel n°2, puisqu’il est désigné comme Sgna chargé des relations avec les organisations politiques et rapporteur du collège des Sgna. Karim Wade est juste en embuscade, figurant à la deuxième place du nouvel organigramme. Autour de lui, il n’y a que ses fidèles parmi les fidèles. Il en est ainsi de Toussaint Manga qui est nommé Sgna chargé des jeunes. Dr Cheikh Tidiane Seck reste à la tête des cadres du parti. Woré Sarr et Ndèye Gaye Cissé sont les deux seules dames parmi les Sgna. La première est aux commandes des femmes et la seconde est chargée des associations féminines nationales, de la société civile et de la parité. 

Tafsir Thioye, nouvelle voix du parti 

L’autre changement relevé concerne la voix du Pds. Elle est confiée maintenant à Tafsir Thioye, devenu Sgna chargé des relations internationales et porte-parole du parti. Il remplace Me Amadou Sall, qui est désormais en charge de porte-parolat du secrétaire général national Me Abdoulaye Wade. Me Sall fait partie des 52 secrétaires de domaines (industrie et mines, pêche, élevage, hydrocarbures, entre autres). Il s’occupera également des affaires juridiques et des relations avec les institutions. 

Sa sœur libérale, Nafissatou Diallo, est chargée des réseaux sociaux et de la communication interne du parti. Cette dernière figure parmi les 11 secrétaires nationaux représentant le groupe des porte-parole. Il s’agit, entre autres, de Tafsir Thioye, Marie Sow Diatta, Lamine Bâ, Doudou Wade et Bara Gaye. Outre ce groupe, Me Wade a aussi nommé 15 délégués nationaux choisis parmi les 52 Sn. 

D’après le patron des libéraux, “le pool des porte-parole généraux est mis en place pour éviter à désigner un porte-parole du jour à chaque réunion et assurer un meilleur écho des décisions politiques du Pds. Pour les Sgna, le communiqué renseigne qu’ils forment un collège qui se réunit en coordination, les 1er et 3e mercredis de chaque mois, en cas de besoin, sur convocation du président en exercice du collège. Quant aux Sn de domaines, considérés comme des ministres, ils gèrent des domaines déterminés de compétence. 

SENEPLUS 

Service Clientèle

Publicité

Facebook