AmadououmaryoumSENTV.info : L'État du Sénégal n'a pas goûté à la sortie du directeur de Senac et de l'Ambassadeur de France au Sénégal, Philippe Lalliot, évoquant respectivement l'affaire du contrat de l'autoroute du péage et l'impossibilité d'une exploitation commerciale du Train express régional (Ter) d'ici à avril.

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Me Oumar Youm, avait adressé une lettre de protestation à son homologue français, Jean Baptise Jebbari, pour protester contre cette sortie. Mais, le courrier en question n'a jamais quitté Dakar.

La raison ? Selon "Le Quotidien", la lettre est bloquée par le ministre des Affaires étrangères, Amadou Bâ, qui l'a retournée à son expéditeur. Le ministre Amadou Bâ a fait savoir à Me Youm que sa lettre est sans objet. S'il devait y avoir protestation du gouvernement sénégalais, il relèverait du domaine du ministère des Affaires étrangères d'écrire la lettre, a-t-on fait comprendre à Youm.

Mieux, Amadou Bâ estime que le diplomate français n'avait apporté aucune contradiction. Et le patron de la diplomatie sénégalaise en déduit qu'il n'est pas nécessaire d'écrire à Paris pour laver l'honneur de Youm, encore moins se plaindre des entreprises françaises travaillant sur le Ter et l'autoroute à péage.

Service Clientèle

Publicité

Facebook