KHALIFA SALL DFSi quelqu’un devait être plus loyal envers le parti socialiste qu’envers Macky Sall, c’est bien Ousmane Tanor Dieng. Cette déclaration de Coumba Ndoffène Faye, coordonnateur Adk de Fatick sonne comme une ingratitude de l’actuel Sg du PS envers le parti de Senghor, allant même jusqu’à traduire les militants convaincus tels que Bamba Fall, Barthélémy Diaz et les jeunes inculpés après les évènements du 5 mars. Et dès lors, « nous allons donner une réponse politique aux actes posés par Ousmane Tanor Dieng », menacent les protégés de Babacar Diop, coordonnateur national d’Adk, en marge de la conférence de presse tenue par Khalifa Sall et ses principaux responsables. Les coordonnateurs du mouvement Adk de Fatick, Tambacounda et de quelques régions étaient tous présents à la rencontre convoquée par Khalifa Sall, suite au verdict de l’affaire Barth, le maire de Mermoz. Ils n’ont en effet pas épargné le SG de leur parti qu’ils accusent d’être à l’origine de tous leurs maux. Ne voulant point prononcer un mot, sous peine d’éclipser ses représentants régionaux, Babacar Diop n’a, tout de même, pas empêché à ses camarades de descendre Ousmane Tanor. Selon Kanté coordonnateur Adk Tambacounda, « le SG du PS a laissé pourrir la situation, mais aujourd’hui, l’histoire l’a rattrapé et c’est Khalifa Sall qui porte tous les combats des valeurs du Ps. Il a fini de partagé les idéaux du parti et s’il y a quelqu’un qui devait montrer plus de loyauté au parti plutôt qu’envers Macky, c’est bien lui ». Embouchant la même trompette, Coumba Ndoffène renchérit : « tant que Khalifa Sall n’est pas porté à la magistrature suprême, nous n’allons pas cesser de le soutenir. Notre mouvement a fini de prouver que Khalifa Sall existe sur toute l’étendue du territoire national. Tous les départements ont été représentés par des délégations. Chaque département a ses délégués. Et nous ne devons pas oublier que Khalifa Sall a été le responsable national des Jeunes durant plus d’une décennie. Ces gens qui étaient avec Khalifa ce sont eux qui sont des responsables départementaux, de l’Union régionale. N’oublions pas que Khalifa Sall a sillonné le Sénégal pour superviser, pour installer officiellement. Le président Léopold Sédar Senghor a su gérer le parti dans les règles de l’art. Abdou Diouf au moment de se retirer devait s’organiser et appliquer les textes. Les choses allaient bien se passer. Malheureusement, il a préféré parachuter quelqu’un pour l’imposer. Les résultats sont là aujourd’hui, mais, Khalifa Sall demeure notre leader ».

Youssouf NDIONGUE La Rédaction SENTV.info

Service Clientèle

Service Commercial

Publicité

Facebook