Section de Recherches de la gendarmerieSENTV.info : Assane Fall dit «Karbala» est activement recherché par la gendarmerie. En détention à la chambre de sûreté de la Section de recherches, après avoir été arrêté par la Brigade de recherches de Faidherbe, ce bandit, un des violeurs présumés de l’employée de EDK, s’en est évadé samedi dernier.

L’arrestation des deux présumés violeurs de l’employée de EDK, après plusieurs semaines de cavale, a été accueillie comme une victoire. Les deux malfaiteurs qui avaient violenté cette dame de 25 ans, se relayant sur elle, se terraient profondément dans leur trou, jusqu’à ce que les redoutables éléments de la Section de recherches de la gendarmerie de Colobance les débusquent après plusieurs semaines de traque. Seulement, l’un d’eux, Assane Fall alias Karbala n’avait pas dit son dernier mot. Il ne comptait pas rester à la disposition des enquêteurs. Murissant sa petite idée, il s’est tout bonnement tiré à la première occasion, informe « L’Observateur ».

Assane Fall a comme qui dirait réussi à semer les gendarmes de Colobane. Samedi dernier, Karbahla qui était dans la chambre de sûreté de la Section recherches de Colobane en compagnie de ses codétenus, a profité d’un moment d’inattention du pandore préposé à leur garde pour se faire la malle. «Karbala» a franchi toutes les portes de l’immense caserne Samba Diéry Diallo de la gendarmerie de Colobane, sans être inquiété. Après quoi, il s’est dissipé dans la nature. Et ce n’est que plus tard, suite à un contrôle de routine, que la Section recherches constatera la disparition du détenu dont elle avait la garde pour le compte de la Brigade de la gendarmerie de Faidherbe.

Le procureur de la République près le Tgi de Dakar a été également informé de l’évasion du mis en cause dans cette affaire de viol qui a été confié à la Section de recherches par la Brigade de recherches. Le gendarme fautif est présentement en punition

Depuis, la Brigade de recherches appuyée par la Section de recherches traque activement le fugitif.

«Karbala» et Daouda Diop alias «Bathie» ont été arrêtés suite à deux plaintes déposées par deux jeunes filles violées dans le périmètre de Keur Massar. La première requête a été déposée à la Brigade de recherches de Faidherbe par l’employée de Edk, violée le 26 janvier, à l’Unité 14 des Parcelles assainies de Keur Massar. La seconde déposition est celle d’une infirmière de l’hôpital Principal violée le 12 février dernier, derrière Auchan de Keur Massar et acheminée à la Brigade de recherches de Faidherbe à bord d’une ambulance. Les éléments de la Brigade de recherches qui avaient réussi à géo-localiser les portables des victimes avaient arrêté les malfaiteurs. Confrontées à «Karbala» et Cie, les deux filles ont formellement identifié leurs violeurs. Daouda Diop et une autre personne sont sous mandat de dépôt depuis hier. Le dossier est en cours d’instruction.

Service Clientèle

Publicité

Facebook