OPOSITIONCe jour jeudi 23 février 2017, le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo a encore convoqué une rencontre autour du cautionnement pour les prochaines élections législatives. Nous saisissons cette occasion pour réaffirmer la position de l’Opposition regroupée dans Mànkoo qui consiste à le récuser comme organisateur des élections. Tout le processus électoral menant aux élections législatives est entaché d’irrégularités et de fraudes que nous nous attacherons à montrer à l’opinion publique et à tous les partenaires qui contribuent financièrement aux élections du Sénégal au cours d’une rencontre avec la presse très prochainement.

Nous produirons des preuves qui montrent à suffisance que le processus est déjà gravement corrompu. Nous le montrerons à travers les dispositions introduites dans le code électoral pour des objectifs très précis de s’adjuger des députés selon des critères qui n’ont rien à voir avec le caractère général et impersonnel de la loi (notamment au niveau de la diaspora). Nous le montrerons à travers les pratiques frauduleuses concernant le fonctionnement des commissions administratives d’inscription sur les listes, en passant par la mise à l’écart de la CENA en tant qu’organe de supervision du processus électoral dans de nombreux cas où des opérations de fraude sont menées. Nous le montrerons aussi à travers l’introduction, dans le comité de suivi des opérations électorales, par le ministre de l’intérieur en personne, de marionnettes à son service sous la houlette d’indépendants alors que les non-alignés sont déjà une catégorie identifiée et acceptée dans le comité.

Nous rappelons que Mànkoo Wàttu Senegaal continuera de s’opposer à ce processus dont la poursuite, à l’exclusion de l’Opposition, ne produira pas des lendemains électoraux de paix et de tranquillité.

Dakar le 23 février 2017

Le Président de la Commission Communication

Partenaires

Publicité

Facebook