Adbou Aziz al amineIl règne une atmosphère particulière sur le Sénégal. Quelle interprétation en faire ? Seraient-ce les temps héroïques que nous avons vécus en 2012 qui s’annoncent par ce silence qui semble comme une armistice signée entre tous les belligérants pour honorer l’esprit de l’illustre Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Makhtoum, trop tôt arraché à notre affection, avant leur face à face aux conséquences redoutées ?

serigne cheikhQue retenir de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Makhtoum ?
Une fierté légitime d’avoir vécu au Sénégal, avec un homme de sa haute stature spirituelle. Un sage. Un ascète. Un élu de Dieu.
Il ne mérite pas son rang parce qu’il est seulement fils de Serigne Babacar Sy. Il s’est élevé dans les hautes sphères des serviteurs de Dieu que notre Seigneur a agréés, par son seul sacerdoce. Il a réussi le passage difficile d’accès à sa proximité, par sa piété intangible et immaculée.

macky sall khalifa sallLe Sénégal est devenu de nos jours, le pays où le temps de l’injustice est largement supérieur au temps de la justice. Au lieu de passer leurs temps à muscler la démocratie sous toutes ses formes, l’exécutif, la justice politique et la police politique musclent sans cesse la dictature mise en place par le pouvoir actuel. Le pays a réellement besoin d’un « NDEUP » général de l’exécutif, de la justice politique et de la police politique, afin de purifier l’écosystème Sénégalais.

Mam m 4Cependant, l'engagement prend un sens différent selon le domaine concerné : il s'agit ici de l'engagement ou en tant qu'attitude de revendication en politique. L'engagement politique peut sembler aller de soi, puisque faire de la politique, c'est être actif au sein de la cité. Mais il est nécessaire de différencier l'action en tant qu’activisme politique, de l'engagement.

VoteVoter le 23 avril, pour quoi faire ? Si les élections servaient vraiment à quelque chose, disait Coluche, il y a longtemps qu’on les aurait interdites. Avant d’aborder les enjeux du futur scrutin, il faut sans doute en passer par cette cure de réalisme. Car, on le sait d’expérience, il n’y a pas grand-chose à espérer des élections, elles ont rarement changé le cours des événements, et elles se résument souvent à un rituel où le peuple s’imagine qu’il a le choix. Cette illusion de la démocratie formelle est entretenue par ceux qui en tirent bénéfice, le simulacre électoral ayant pour principal effet de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

mecque 3Dans plusieurs pays, internet est en tête des outils qui permettent aux voyageurs de planifier un voyage. A ce titre, il est également devenu indispensable pour les pèlerins des grands rendez-vous religieux comme le Hajj.

Partenaires

Publicité

Facebook