Mam m 4Cependant, l'engagement prend un sens différent selon le domaine concerné : il s'agit ici de l'engagement ou en tant qu'attitude de revendication en politique. L'engagement politique peut sembler aller de soi, puisque faire de la politique, c'est être actif au sein de la cité. Mais il est nécessaire de différencier l'action en tant qu’activisme politique, de l'engagement.
On peut donner notre engagement pour un acte, un droit ou un passage lié à l'histoire. C'est le même principe que l'engagement, mais il est, ici, historique. Tout ce que nous savons en histoire, est basé sur des engagements historiques, et donc défendu par des personnes.
Mon engagement politique m'a énormément appris.
C'est un univers de codes tacites.
Il y a tout un savoir-être, des choses invisibles que l'on assimile en observant. Militer, c'est aussi un exercice intellectuel permanent. Nous rencontrons des gens qui nous sont opposés, il faut sans cesse se forger un argumentaire. Quand on va, par exemple, sur un marché dans une ville qui n'est pas acquise à son parti, on apprend à faire face à la critique. Tout cela est très complémentaire avec ce que j’ai vécu à ce jour.
Ce qui me motive en premier lieu c'est de donner la possibilité aux gens de s'exprimer, de faire des choix éclairés. Je trouve important d’aller dans l’espace public afin d'y poser des questions, d’inviter les citoyens à réfléchir.
Ce qui m’a valu d’avoir été convoquée, non pas menée manu militari, ni ligotée ou menottée, encore moins malmenée comme l’ont dit certains esprits brumeux.
C’est librement que j’ai déféré à la convocation de la gendarmerie de Fimela aux fins d’une audition. Librement donc, que j’ai été entendue par monsieur le procureur de Fatick. Ceci contredit les rumeurs distillées par certains médias manipulés qui ont soutenu que j’ai été cueillie par la brigade de recherches, mal informés par des adversaires connus dont la volonté de nuire est déjà établie.
C’est donc la somme de toutes ces expériences vécues qui est à l’origine de mon engagement.
De notre engagement.
Car je ne suis pas seule chers camarades.
Il y’a vous, qui m’avez réclamée, soutenue, supportée dans notre quête de dynamisme et dans notre volonté de massifier l’Alliance pour la république, parti pour lequel j’ai décidé bien avant notre victoire en 2012, de consacrer l’essentiel de mon action politique.
A cet effet, je tiens à vous réitérer ma disponibilité à continuer le combat politique quel qu’en soit le prix afin de toujours mériter votre confiance.
MERCI À VOUS QUI CROYEZ EN CE QUE JE CROIS.

Mame Marieme Babou

Partenaires

Publicité

Facebook