MAMADOU LAMINE DIALLO« A partir du mois d’août 2016, je lance le débat économique avec Macky Sall comme il l’a demandé. Tous les mardis, je poserai la question économique de la semaine (la QES TEKKI). » Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki. Questekki 36 du mardi 4 avril 2017

Revendication permanente

La fête de l’armée à ce 57ème anniversaire de l’indépendance rappelle la question de nos relations avec les voisins. Les relations avec la Mauritanie ne sont pas au beau fixe, la question de la pêche est un exemple. Il est clair que l’affaire du gaz de St Louis est pendante.

L’omniprésence de Timis Corporation qui cache des intérêts non avoués est un obstacle. Cette affaire doit devenir une cause citoyenne pour recouvrer nos avoirs gaziers.

Question nouvelle. Avec le changement de PIB de 2014, Amadou Ba et son DG de l’ANSD offrent 3000 milliards d’opportunités de dettes à la dynastie Faye-Sall.

L’ANSD a réévalué de 30% le PIB du Sénégal en 2014. Ce qui ramène à 30-40% environ le taux d’endettement du pays. C’est donc 3000 milliards que Macky Sall, dont le mandat est terminé selon ses propres engagements, pourra emprunter sans doute pour enrichir les grandes entreprises étrangères et les affidés de la dynastie FayeSall.
L’apport de Necotrans à l’économie sénégalaise doit être calculé et comparé à ce qui a été effacé pour leur laisser la place pendant 25 ans au grand dam des jeunes de ce pays comme ceux de Necotrans renvoyés sèchement.

Le libéralisme extrémiste de Macky Sall baptisé frauduleusement émergence ne fait qu’enrichir les firmes amies de la dynastie FayeSall. C’est pourquoi les populations sénégalaises sont fatiguées, enfermées dans la triangle infernal du chômage, de la pauvreté et de l’insécurité.

Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki.

Service Clientèle

Service Commercial

Publicité

Facebook