Assane diouf dd ff

Les insanités qu'il a déversées sur Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre peuvent lui coûter très cher. Assane Diouf, baptisé '' insulteur public national'' a échappé belle à un lynchage, ce jeudi soir. Disons les choses comme elles sont : le refoulé des États-Unis a tout juste échappé à la mort.  

Nos sources sont formelles. Assane doit largement son salut aux limiers de Guédiawaye qui l'ont cueilli in-extremis et conduit au commissariat. Des Mourides, dont un animateur d'une télévision de la place et un Mbacké-Mbacké,  qui n'ont guère caché leurs visages aux caméras, ont ouvertement proféré des menaces de mort. Ces hommes ont d'ailleurs fini d'installer un comité de bastonnade et se sont donné comme feuille de route : trouver Assane Diouf et lui ôter la vie. 

 Là et maintenant, il y a eu plus de peur que de mal.  Le fuyard se trouve actuellement avec quelques membres de sa famille à la police de Guédiawaye et devrait y passer la nuit. 

Seulement, rien n'est encore gagné pour l'insulteur le plus patenté de ce pays. En effet, l'accalmie est loin d'être obtenue. Une vague immense de protestations et de menaces attentatoires à sa vie est générée par ses déclarations depuis plusieurs heures. Des Chefs religieux, des talibés Mourides dont des Baay-Fall  et de simples citoyens Sénégalais ont clairement affiché à travers les réseaux sociaux mais aussi à travers certaines radios de la place leur colère et martelé leur ferme volonté de le corriger.  

À Touba, il se prépare une marche en direction du ministère de la justice. Les initiateurs disent chercher à savoir pourquoi Assane '' bénéficie-t-il d'une immunité '' ? 

D'emblée, la vie d'Assane Diouf est hypothéquée.  

UNE INCULPATION ! SEUL MOYEN DE LE SAUVER 

Laisser Assane Diouf vaquer à ses occupations ne serait-il pas synonyme à l'envoyer dans '' la gueule du loup '' ? Tout porte à le croire. Aujourd'hui, l'homme semble être plus en sécurité entre les mains de la justice. Le cas contraire, il pourrait se retrouver entre celles des Mourides, blessés jusqu'au plus profond de leur âme. À bon entendeur !

Source : Dakaractu.com

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook