150 millions de francs de la Banque mondiale pour l’emploi des jeunes et la lutte contre les inondations

0

SENTV : Le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, et le directeur des opérations de la Banque Mondiale (BM) au Sénégal, Nathan Belete, ont procédé, vendredi, à la signature de deux accords portant sur un montant de 150 millions de francs CFA destinés à financer deux projets liés à l’emploi des jeunes et à la lutte contre les inondations.

“Je procède aujourd’hui, à la signature avec monsieur Nathan Belete, directeur des opérations de la Banque mondiale au Sénégal, de deux accords de financement relatifs d’abord au projet pour l’emploi, la transformation et la relance au Sénégal (ETER) et, au projet de gestion des eaux pluviales et d’adaptation au changement climatique (PROGEP), a-t-il dit.

“Au total, ce sont des financements de 280 millions de dollars, soit 150 milliards de CFA qui ont été signés cet après-midi, avec nos partenaires de la BM”, a précisé Abdoulaye Daouda Diallo.

Il s’agit pour le premier accord, a expliqué le ministre, d’un financement de 150 millions de dollars, soit, 83 milliards de FCFA, pour réduire les risques d’inondation dans la région de Dakar et améliorer les capacités de planification et de gestion des risques d’inondation à l’intérieur du pays.

Ce financement matérialise la volonté du chef de l’Etat de prendre en charge les préoccupations de la population exprimée, l’été 2020, a-t-il fait savoir, ajoutant que c’est un “projet important qui protègera près de 120 mille personnes contre des risques d’inondation”.

“Le second accord concerne un financement de 125 millions de dollars, soit 80 milliards de FCFA, pour le projet ETER, une initiative du gouvernement qui vise à améliorer la compétitivité de notre économie, les capacités des micros, petites et moyennes entreprises et les investissements du secteur privé national dans sa globalité, formel et informel, confondus”, a dit M. Diallo.

Il est destiné à l’accélération de la création d’emploi des jeunes”, à travers notamment la “promotion des technologies, l’amélioration de la productivité”, la ‘’promotion des exportations”, lesquels, constituent des “axes forts qui permettront d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés”, a indiqué le ministre des Finances.

Magnifiant la confiance accordée par la BM à l’Etat du Sénégal, Abdoulaye Diallo a également annoncé que “très prochainement et après l’accord obtenu auprès du Conseil d’administration de la BM, qu’ils procéderont à la signature d’un accord de financement pour l’acquisition de vaccins contre la Covid-19 pour un montant de 134 millions de dollars, soit 72 milliards de CFA”.

A cela, s’ajouteront des ressources pour le cadastre et la sécurisation foncière à hauteur de 80 millions de dollars, soit 43 milliards de FCFA. Et puis, 15 millions 700 mille dollars, soit 8 milliards 400 millions de FCFA, en soutien au pastoralisme. Le programme de bourse de sécurité familiale sera aussi poursuivi avec des ressources de l’ordre de 110 millions de dollars, soit 59 milliards de FCFA.

Au total, le Sénégal confluera 898 millions de dollars, soit environ, 480 milliards de FCFA de financements avec la BM, durant l’année fiscale en cours, un seuil jamais atteint, dont la moitié sera sous forme de don, non remboursable, a-t-il déclaré.

Le directeur des opérations de la Banque Mondiale (BM) dans le pays a de son côté souligné l’importance deux projets dans un contexte marqué par la pandémie de Covid-19.

- Advertisement -

commentaires
Loading...